EDITO : Le Prix du Cercle, du marketing direct à Lady Gaga

Auteur: Florent ARGENTIER Le: mer 24 Avr 2019
Lady gaga marketing

Le Cercle lance l’édition 2019 du Prix du Cercle, ce qui est une excellente occasion de se retourner sur un palmarès riche de… 29 années de récompenses. Ce Prix qui met en lumière des travaux (mémoire, thèses..) réalisés par des étudiants, a été créé en 1989. Son premier lauréat – qui ensuite a fait carrière dans le secteur automobile – avait planché sur le marketing direct des banques. Un marketing direct utilisé en tant que canal de vente, et aussi de communication.
Les thèmes récompensés sont souvent le reflet de leur époque et, n’en déplaise à certains, les données (enfin, les datas…) constituaient déjà en 1994 la matière première d’une sous-discipline du marketing, le MD (marketing direct) : il en est ainsi du travail primé cette année-là, Structure et rôle de la base de données en MD : une logique de segmentation.
En 1996 apparaît le multicanal… appelé alors le multimédia, dans un travail qui souligne l’importance pour les acteurs de la VàD de diversifier leurs canaux de vente : coupon papier et minitel, mais aussi téléphone et bientôt Internet… Le passage des catalogues généralistes aux catalogues spécialisés est observé dans un mémoire de 1999. Cette même année met aussi pour la première fois Internet au palmarès, au travers de la problématique de la mesure d’audience.
Deux ans plus tard une étudiante explique que l’essor de l’achat sur Internet passe par une réduction des risques perçus (paiement…) par le consommateur. Et dix ans plus tard (2009), c’est le couple Internet – magasin qui est à l’honneur, avant (2011) les réseaux sociaux, le NFC ou la géolocalisation, puis l’Inbound marketing.
Les secteurs d’activité sous le feu des analyses estudiantines (celles primées du moins) sont variés : banque ou assurances, VPC, humanitaire, édition ou même vie politique (si, si, en 2006 et 2007), tourisme, cosmétique, automobile ou téléphonie. Par deux fois le secteur du luxe a été abordé : en 1992, pour se demander quand aurait lieu l’envol de la combinaison MD – luxe. Puis en 1999, comme en réponse : Luxe et MD sont-ils compatibles ?
Enfin, la lecture des mémoires réserve aussi des centres d’intérêt surprenants : ainsi en 2014, une étudiante planchait sur Lady Gaga, au travers de sa stratégie de communication mêlant le sacré et le profane !
Alors quels sont les thèmes qui seront primés lors du millésime 2019 ? Je mettrais volontiers un petit billet sur l’Intelligence Artificielle… Et vous ?

Florent ARGENTIER
Président