Convergence des canaux de vente

L’édito de Florent Argentier, Président.

Avec quelques jours de recul, il semble paradoxal de relever que le fil directeur du cycle de quatre conférences organisées par le CMD, sous la houlette de sa délégation Nord, lors du Salon Vadconext de Lille, ait été… le retail. 

Vente à distance, magasins : il y a quelques temps peu d’enseignes parvenaient à faire le grand écart entre les deux activités, les deux canaux de vente. A l’heure actuelle cela devient un must, et même Amazon se sent obligé de copier le commun des mortels (Amazon vient d’annoncer travailler sur l’ouverture d’un magasin à New-York). Ce qui, finalement, constitue le trait-d’union entre les deux univers, certains diront que c’est la technologie, d’autres les datas. La technologie, c’est par exemple – que je reprends de l’une des conférences – le LiFi (pour light fidelity), qui permet la transmission d’informations en utilisant le réseau lumineux, en l’occurrence les ampoules LED. Et Intermarché d’imaginer le chariot intelligent (ou du moins connecté) qui, au fur et à mesure de son parcours dans l’espace de vente, transmettra au client qui le pousse des informations sur les produits, remises, et rayons à proximité, via un écran dont il sera équipé. Ce n’est qu’un exemple pour illustrer que la navigation en magasin sera bientôt, tout comme la navigation sur le web, une source d’informations permettant au marketeur de continuer à jouer aux apprentis sorciers et à inventer de nouvelles offres individualisées. Les frontières entre les canaux de vente, décidément, se défont un peu plus tous les jours…